assouplir et tonifier le dos : Feldenkrais Accueil        Plan du site
 

Méthode Feldenkrais
Un dos tonique
qui se joue de la pesanteur

 
Ressources à explorer

Mouvement # 31

# précédent

# suivant

"Ça marche"

Comment vous organiser

 
Position initiale :

Allongé sur le ventre.
Tête tournée à gauche, donc en appui sur la joue droite.
Bras posés sur le sol de chaque côté du visage, coudes pliés et écartés.
Jambes allongées et écartées entre elles.

Pliez les 2 genoux à angle droit, de façon à avoir les pieds en l'air. Les genoux resteront ainsi pliés tout au long du mouvement.

Mouvement :

  • Portez votre attention sur la jambe droite. Décollez du sol le genou droit et la face antérieure de la cuisse droite. Reposez la jambe sur le sol, et recommencez à la soulever.

    Ce mouvement revient à vous priver de l'un de vos points d'appui, sur la face antérieure de la cuisse. Il vous faut donc trouver un autre appui pour compenser celui qui manque.

    Sentez que vous pouvez trouver cet appui à droite, du côté de la jambe soulevée, dans la région située au-dessus du pli de l'aine. Dès que vous devenez conscient d'un appui possible à cet endroit, la jambe soulevée devient plus légère.

    Inutile de chercher à soulever la jambe très haut, l'essentiel est de la décoller du sol.

  • Maintenant soulevez également la tête du sol, en même temps que vous soulevez la jambe.

    En soulevant la tête, continuez à regarder vers la gauche. La joue droite reste donc parallèle au sol, prête à servir à nouveau d'appui quand la tête revient se poser, en même temps que la jambe.

    Synchronisez la respiration et le mouvement, en inspirant quand vous soulevez la tête et la jambe.

    La jambe est-elle plus facile à soulever lorsque la tête participe au mouvement? Refaites quelques mouvements avec la jambe seule, pour comparer.

  • Après avoir fait une pause, tournez la tête vers la droite, donc en appui sur la joue gauche, et gardez les 2 genoux pliés à angle droit.

    Imaginez intérieurement le mouvement que vous allez faire pour décoller du sol la jambe gauche et la tête. Quand vous avez pû évoquer ce mouvement avec précision, passez progressivement du mouvement imaginaire au mouvement réel.

    Retrouvez cet appui au-dessus du pli de l'aine, qui permet à la jambe de se soulever plus facilement. Synchronisez votre respiration au mouvement.

    Ne cherchez pas systématiquement la performance en essayant de soulever le plus haut possible la jambe ou la tête.

    Concentrez votre attention sur la bonne coordination du mouvement. L'amplitude viendra d'elle-même lorsque vous serez à l'aise dans votre mouvement.

 
Début de page
 
Accueil
 
aisance-de-mouvement.com

ALAIN GARNIER, enseignant de la méthode Feldenkrais
e-mail


© Copyright 1999 - 2016   - Tous droits réservés