aisance gestuelle : Feldenkrais Accueil        Plan du site
 

Méthode Feldenkrais
Des vertèbres qui s'incurvent
en croissant de lune

 
Ressources à explorer

Mouvement # 28

# précédent

# suivant

"Ça marche"

Comment vous organiser

 
Position initiale :

Assis à l'avant d'une chaise plate ou d'un tabouret.
Jambes écartées, avec un espace entre les genoux un peu supérieur à la largeur du bassin.
Genoux pliés à angle droit (les chevilles sont à la verticale des genoux).
Mains posées confortablement sur les cuisses.

Mouvement :

  • Portez votre attention sur les deux reliefs osseux (ischions) sur lesquels est posé le bassin. Vous les sentirez d'autant mieux que vous aurez choisi une chaise plate et dure.

    Puis soulevez un peu la fesse gauche, de façon à laisser le bassin venir prendre appui uniquement sur le relief osseux du côté droit.

    N.B. pour alléger le texte, seule est décrite la partie du mouvement qui se fait à partir de la position initiale. En réalité le mouvement que vous ferez est un va-et-vient fluide entre la position initiale et la position décrite, au rythme qui vous convient.

    Observez la façon dont vous faites ce mouvement. Que faites-vous avec le dos?

    Il est probable que vous penchez le buste "tout d'un bloc" vers la droite, sans mouvement particulier dans la colonne vertébrale.

    Essayez maintenant une coordination inhabituelle qui apportera de la souplesse à votre dos.

  • Laissez votre bras gauche pendre en direction du sol. Quand vous soulevez la fesse gauche, laissez l'épaule gauche descendre un peu, la main gauche se rapprocher du sol.

    Sur le côté gauche, les côtes se rapprochent l'une de l'autre comme un soufflet d'accordéon qui se replie, tandis que vous pouvez sentir s'allonger tout votre côté droit.

    Continuez à regarder en face de vous, mais inclinez la tête vers la gauche, comme si l'oreille voulait rester à même distance de l'épaule qui descend.

    Ainsi, votre colonne vertébrale s'incurve vers la gauche, sur toute sa longueur, du coccyx au sommet de la tête, comme pour former un croissant de lune, ou une parenthèse ")".

    Vous avez déjà exploré ce type de coordination dans les mouvements #21 et #22.

    Je vous rappelle que votre progression sera plus rapide et vos résultats plus convaincants si vous explorez ces mouvements dans l'ordre où ils sont présentés ici.

  • En continuant à soulever la fesse gauche, portez votre attention sur votre pied gauche. prenez un appui accentué sur le pied pour vous aider à soulever la fesse.

    Soulever la fesse revient à vous priver d'un point d'appui. Il vous faut donc compenser cet appui manquant par un appui accentué sur le pied du même côté. Poussez le pied dans le sol, et la fesse se soulèvera d'autant plus facilement.

  • Faites une pause.
    En imagination commencez à transposer ce mouvement de l'autre côté. Prenez votre temps pour avoir une image assez précise du mouvement consistant à soulever la fesse droite, en faisant un bel arc de cercle avec toute la longueur de votre colonne vertébrale.

    Puis faites le mouvement réel.
    Observez l'aisance que vous avez maintenant, sans avoir eu à repasser par toutes les étapes analytiques précédentes.

  • Après une nouvelle pause, faites un mouvement alternatif, d'un côté et de l'autre.

    Et savourez le plaisir d'un mouvement fluide et bien coordonné, dans lequel s'exprime la compétence intérieure acquise au travers de vos essais.

 
Début de page
 
Accueil
 
aisance-de-mouvement.com

ALAIN GARNIER, enseignant de la méthode Feldenkrais
e-mail


© Copyright 1999 - 2016   - Tous droits réservés