conscience du mouvement : Feldenkrais Accueil        Plan du site
 

Méthode Feldenkrais
Des côtes souples
comme un soufflet d'accordéon

 
Ressources à explorer

Mouvement # 22

# précédent

# suivant

"Ça marche"

Comment vous organiser

 
Ce mouvement est la suite du précédent, en approfondissant la prise de conscience des muscles des côtés de la taille et de la cage thoracique.

Position initiale :

Allongé sur le dos.
Comme dans la séance précédente, mettez les bras en triangle: tête posée sur les mains dont les doigts sont entrecroisés, coudes ouverts de chaque côté.

Remontez les genoux en direction de la cage thoracique, en les gardant écartés de la largeur des épaules, alors que les pieds restent l'un contre l'autre, se touchant par les deux gros orteils.

Dans cette position, les deux tibias forment comme une flèche, dont la pointe est constituée par le bout des pieds.

Trouvez la bonne distance entre les genoux et la cage thoracique, de façon à être confortable. Sentez l'appui du bas du dos (vertèbres lombaires) sur le sol.

NB. S'il vous était impossible de placer vos jambes dans cette position, à cause de douleurs dans les genoux ou dans le bassin, n'insistez pas. Oubliez dans l'immédiat cette variante de mouvement, et concentrez-vous sur celles que vous pouvez faire sans difficulté.

Cette recommandation est valable pour chacun des mouvements proposés ici. L'objectif n'est pas de "venir à bout" d'une difficulté en forçant, mais d'explorer tous les mouvements qui vous sont possibles sans susciter de résistance dans votre corps.

Dans ces mouvements, il est important de prendre soin de vous. Si vous ne le faites pas, personne d'autre ne le fera pour vous...

Mouvement :

  • Tout en conservant la position des jambes en "flèche" (genoux écartés, gros orteils réunis), orientez la pointe de la flèche un peu vers la droite. Puis revenez dans l'axe du corps, et installez un mouvement d'une position à l'autre.

    Faites ce mouvement de façon à ce que le bassin et les jambes restent toujours sur un même plan horizontal, sans basculer sur le côté. Pour cela, votre bassin glisse légèrement sur le sol, sous l'effet des muscles du côté droit de la taille.

    Ce détail est important. Je le répète sous une forme différente: le bassin reste d'aplomb, toujours posé sur la même surface d'appui (la région lombaire et le haut du sacrum). Les genoux restent à la même hauteur par rapport au sol.

    Pour orienter la flèche vers la droite, servez-vous de vos muscles latéraux, pour refermer sur lui-même le côté droit, à l'image du soufflet d'accordéon. En même temps que le côté droit se replie sur lui-même, le côté gauche s'allonge.

  • Maintenant associez ce mouvement à celui du triangle des bras (cf. mouvement # 21).

    La flèche des jambes s'oriente vers la droite en même temps que vous glissez à droite le triangle des bras. Comme si vous vouliez rapprocher votre coude droit de votre hanche droite, tout votre côté droit se replie tandis que le côté gauche s'allonge.

    Essayez d'avoir une image intérieure de votre colonne vertébrale qui s'incurve sur toute sa longueur vers la droite.

  • Après une pause, faites un mouvement analogue de l'autre côté, vers la gauche.

  • Après une nouvelle pause, faites un mouvement qui ira alternativement tantôt d'un côté, tantôt de l'autre.
 
Début de page
 
Accueil
 
aisance-de-mouvement.com

ALAIN GARNIER, enseignant de la méthode Feldenkrais
e-mail


© Copyright 1999 - 2016   - Tous droits réservés