assouplissement : méthode Feldenkrais Accueil        Plan du site
 

Méthode Feldenkrais
Nuque souple, vue panoramique

 
Ressources à explorer

Mouvement # 20

# précédent

# suivant

"Ça marche"

Comment vous organiser

 
Position initiale :

Assis à l'avant d'une chaise plate ou d'un tabouret.
Dos droit, naturellement redressé, sans effort particulier.
Jambes écartées, avec un espace entre les genoux un peu supérieur à la largeur du bassin.
Genoux pliés à angle droit (les chevilles sont à la verticale des genoux).
Mains posées confortablement sur les cuisses.

Mouvement :

Tournez la tête vers la droite, pour regarder vers l'arrière autant que possible, mais sans forcer. Observez quelle est la limite naturelle de votre mouvement.

Quel est le point limite que vous pouvez observer dans l'espace autour de vous?

Ce repère vous permettra de mesurer la liberté de mouvement que vous allez gagner en faisant les mouvements qui suivent.

N.B. pour alléger le texte, seule est décrite la partie du mouvement qui se fait à partir de la position initiale. En réalité le mouvement que vous ferez est un va-et-vient fluide entre la position initiale et la position décrite, au rythme qui vous convient.

  • Portez votre attention sur votre genou gauche, et faites un petit mouvement pour le pousser un peu plus en avant, comme pour allonger la cuisse gauche

    En même temps que le genou gauche, la hanche gauche avance un peu, et vous pouvez sentir que c'est une façon d'inciter votre bassin à tourner légèrement vers la droite.

    Tout en poussant le genou gauche un peu plus loin, faites l'inverse avec le genou droit, comme pour raccourcir la cuisse droite.

    En même temps que le genou droit, la hanche droite recule un peu. Le bassin est encore plus incité à un mouvement de rotation vers la droite.

  • Portez maintenant votre attention sur la cage thoracique. Observez de combien elle peut tourner vers la droite lorsque vous gardez les jambes et le bassin immobiles.

    Puis initiez le mouvement à partir du bassin, et notez quelle est l'amplitude gagnée dans la rotation, au niveau de la cage thoracique.

  • Portez votre attention sur la tête. De combien peut-elle tourner quand vous gardez le bassin et la cage thoracique immobiles?

    Et quelle amplitude de rotation gagnez-vous en initiant le mouvement à partir du bassin et de la cage thoracique?

  • Portez votre attention sur les yeux. Quel degré de liberté supplémentaire ont-ils par rapport à la tête?

  • Après avoir fait une pause, fermez les yeux, et faites encore plusieurs mouvements de rotation vers la droite, en étant conscient que vous mobilisez tour à tour le bassin, la cage thoracique, la tête, puis les yeux.

    Chaque étage dispose d'un degré de liberté supplémentaire.

    Toujours avec les yeux fermés, imaginez la direction dans laquelle regarde votre nombril, lorsque le bassin tourne vers la droite.

    Plus à droite encore, la direction dans laquelle regarde votre cage thoracique. Plus à droite encore la direction de votre nez. Et plus à droite encore la direction de votre regard...

    Et puis figez votre mouvement vers la droite, et ouvrez les yeux. Dans quelle direction regardez-vous maintenant?

    Quelle amplitude de rotation avez-vous gagné par rapport au repère que vous avez pris au début? Votre mouvement vous semble-t-il plus facile, plus agréable, plus harmonieux?

  • Faites une pause.
    Savourez intérieurement ce plaisir de sentir votre corps répondre, lorsque vous accordez votre attention à vos mouvements.

    Avant de faire la même série de mouvements de l'autre côté, prenez le temps de les faire en imagination.

    Votre corps a l'expérience réelle de ces mouvements du côté droit. Exercez votre imagination à les transposer du côté gauche.

 
Début de page
 
Accueil
 
aisance-de-mouvement.com

ALAIN GARNIER, enseignant de la méthode Feldenkrais
e-mail


© Copyright 1999 - 2016   - Tous droits réservés