tensions musculaires et Feldenkrais Accueil        Plan du site
 

Méthode Feldenkrais
Comme un éventail qui s'ouvre

 
Ressources à explorer

Mouvement # 18

# précédent

# suivant

"Ça marche"

Comment vous organiser

 
Mettez sous la tête un coussin ferme ou une couverture pliée, d'une épaisseur correspondant à la largeur de votre épaule, quand vous êtes couché sur le côté.

Position initiale :

Couché sur le côté droit, la tête posée sur le coussin.
Genoux pliés, à hauteur de vos hanches.
Bras droit allongé devant vous sur le sol, à hauteur de l'épaule, paume de la main tournée vers le plafond.
Bras gauche devant la cage thoracique, détendu, coude plié et main posée sur le sol. Cherchez une position confortable pour la main gauche, sur le sol, à proximité de l'aisselle droite.

Mouvement :

  • Portez votre attention sur votre genou gauche, posé sur le genou droit. Soulevez-le pour l'écarter un peu du genou droit, tout en conservant le pied gauche posé sur le pied droit et le bassin immobile.

    Répétez quelques fois ce mouvement s'il n'est pas douloureux. Sentez le poids de la jambe et l'effort musculaire dans la cuisse et la région de la hanche gauche.

    Si le mouvement est douloureux, n'insistez pas. Vous allez maintenant essayer une autre façon d'organiser votre mouvement, qui sera plus facile.

  • Pour décoller le genou gauche du droit, au lieu de faire un effort musculaire dans la jambe, changez l'appui du bassin. Laissez le bassin venir prendre appui plus en arrière, sur la fesse droite, près du sacrum. Les deux pieds restent toujours réunis, le bord interne du pied gauche étant posé sur le droit.

    Observez la différence avec ce que vous faisiez avant. Votre genou gauche décolle du droit sans aucun effort musculaire. Votre jambe gauche est plus légère et s'ouvre aisément si vous organisez votre mouvement à partir de l'appui du bassin.

  • Vous allez maintenant appliquer le même principe au bras. Allongez votre bras gauche devant vous, face au bras droit, avec les deux paumes de mains réunies (comme pour applaudir).

    En gardant le bras gauche allongé, ouvrez-le plusieurs fois en direction du plafond. Faites le mouvement avec les seuls muscles du bras, sans bouger la cage thoracique ni la tête. Observez le poids du bras et l'effort musculaire nécessaire. N'insistez pas si le mouvement est douloureux.

  • Maintenant ouvrez le bras en changeant l'appui de la cage thoracique et de la tête. Laissez la cage thoracique venir prendre appui sur l'omoplate, et roulez la tête pour regarder le plafond. Refermez le bras de la même manière, en roulant vers la droite avec la cage thoracique et la tête.

    Quand vous ouvrez le bras en direction du plafond, il est possible que vous ayiez besoin de faciliter votre mouvement en laissant le genou gauche s'ouvrir un peu, en changeant l'appui du bassin comme précédemment.

    Observez combien il est devenu facile d'ouvrir le bras en direction du plafond, en jouant des appuis de la cage thoracique, de la tête, et du bassin.

    Si la première façon de faire le mouvement vous était douloureuse, il est probable que la seconde vous est devenue tout à fait possible. Ca fait plaisir, n'est-ce-pas?

    Votre système nerveux apprécie les expériences plaisantes qui vont dans le sens d'une plus grande facilité. Si vous renouvelez régulièrement ce genre d'expériences, vous vous surprendrez bientôt à ressentir plus d'aisance dans tous vos mouvements de la vie quotidienne.

  • Même série de mouvements de l'autre côté.
Tous les mouvements qui supposent une position initiale "couché sur le côté" sont décrits en commençant par le côté droit, pour vous faciliter les choses si vous voulez en enchaîner plusieurs.

Lorsque ces mouvements vous serons devenus familiers et que vous n'aurez plus besoin du texte, il est évident que vous pourrez commencer par le côté gauche si vous en avez envie.

 
Début de page
 
Accueil
 
aisance-de-mouvement.com

ALAIN GARNIER, enseignant de la méthode Feldenkrais
e-mail


© Copyright 1999 - 2016   - Tous droits réservés