détente : méthode Feldenkrais Accueil        Plan du site
 

Méthode Feldenkrais
Bébés heureux à plat ventre... et vous ?

 
Ressources à explorer

Mouvement # 4

# précédent

# suivant

"Ça marche"

Comment vous organiser

 
Position initiale :

Allongé sur le ventre.
Tête tournée à gauche, donc en appui sur le joue droite.
Bras gauche plié, posé sur le sol, avec le coude à hauteur du visage. Bras droit allongé le long du corps et légèrement écarté.
Jambes allongées sur le sol et écartées entre elles. Le dessus des orteils est en contact avec le sol.

Mouvement :

  • Soulevez un peu du sol le relief osseux du côté gauche du bassin ("crète iliaque", si vous préférez...). Laissez le bassin venir prendre appui sur le relief osseux du côté droit.

    Installez un mouvement entre ce nouvel appui du bassin et sa position initiale. Il s'agit d'un petit mouvement. Du côté gauche, le relief osseux du bassin et le pli de l'aine se soulèvent de quelques centimètres.

    Sentez l'appui sur le genou gauche. Il suffit de l'accentuer légèrement pour faciliter le mouvement du bassin.

    Observez aussi comment les deux jambes peuvent accompagner le bassin, en pivotant vers la droite. Laissez les appuis sur les genoux et le dessus des orteils se modifier pour permettre cette rotation vers la droite.

  • Maintenant, portez votre attention sur l'appui de la joue droite sur le sol. Observez la distance entre le bout de votre nez et le sol (1 ou 2 cm).

    Quand vous soulevez le côté gauche du bassin, laissez la tête changer légèrement son appui, de façon à rapprocher le bout du nez du sol. Quand le bassin revient à sa position initiale, le visage en fait autant.

    Le changement d'appui sur la joue est discret, puisque la "marge de manoeuvre" est limitée, correspondant à la distance entre le bout du nez et le sol.

  • Après avoir fait une pause, prenez appui sur l'autre joue, intervertissez la position des bras, et faites le mouvement de l'autre côté.
N.B. Ce mouvement de la tête, en synchronisation avec le mouvement du bassin, risque de vous paraître subtil. Essayez pourtant de l' "apprivoiser" doucement, car il s'agit d'une coordination essentielle.

Vous ne pouvez progresser que par approximations successives. Accordez-vous le temps nécessaire pour développer la finesse de vos perceptions.

 
Début de page
 
Accueil
 
aisance-de-mouvement.com

ALAIN GARNIER, enseignant de la méthode Feldenkrais
e-mail


© Copyright 1999 - 2016   - Tous droits réservés